Isabelle Issert de Braux

Isabelle Issert de Braux

Les Ulis

Coureuse en 2012

Ton travail chez HP?

J’ai rejoins HP en mai 2011 au sein de la Direction Juridique France.

Qu’est-ce qui t’a amenée à participer?

En parcourant l’intranet HP les premiers jours de mon arrivée, j’ai découvert le site de la CDC et j’ai eu envie de m’embarquer dans cette grande aventure.

Qu’est-ce que ça représente pour toi ?

C’est une grande fierté de représenter les couleurs d’HP qui fait la course depuis près de 10 ans. Ma participation est une manière de donner du sens à ma passion pour la course à pied, en me dépassant pour donner espoir aux malades et susciter des vocations de donneurs.

Qu’attends-tu de la course à venir ?

Partager des moments de convivialité dans les villages traversés et avec les autres coureurs. Mais aussi, finir la course dans de bonnes conditions.

Qu’est-ce qui te fait peur, qu’est-ce que tu as hâte de voir/faire dans la course?

Ce qui me fait peur, c’est de ne pas prendre le départ à cause d’une blessure avant la course. A part ça, j’ai juste hâte de me lancer dans la course et je ne préfère pas penser aux courbatures et au manque de sommeil.

 

 

 

Ton rôle dans l’équipe ?

Coureuse et photographe (quand je ne cours pas).

Le don d’organe, c’est quoi pour toi ?

Un ultime acte de générosité à la portée de tous et à faire accepter par ses proches.

Un mot sur l’équipe HP ?

Une équipe de fous furieux, très affûtés (surtout les montagnards) et voués à la cause du don d’organes.

Une anecdote à raconter :

La CDC vue par mes enfants : « C’est bien, si tu meurs pendant la course, tu donnes ton cœur !?!»

Pose–toi une question et réponds-y toute seule:

Pourquoi tu cours ? Je n’ai jamais trop su pourquoi : pour le plaisir, le dépassement de soi, la performance… Depuis que je suis sélectionnée, j’ai un vrai objectif : je cours pour les malades qui attendent une greffe - ceux qui ne peuvent pas courir - pour leur redonner espoir et ça me donne des ailes.