fabrice sougey

Fabrice Sougey

Grenoble

Coureur en 2010 et 2012

Bonjour Fabrice

Salut !

Alors comme ça tu rempiles ?

Eh oui. Comme tu peux le voir, quelques kilos de plus, quelques cheveux de moins mais toujours autant motivé. Quand j’ai su que j’étais sélectionné, j’étais déjà dans les starting-blocks.

Comment ça s’annonce alors ?

Plutôt très bien. Cette année on a une équipe qui a faim de communication autour du don, faim de courses et envie de prendre du plaisir. Ca va être super. Encore une fois, ça va être des grands moments.

 

 

Et qu’est-ce-que vous nous préparez alors cette année ?

Eh bien, je peux pas tout dire (rires). Mais on a prévu plusieurs actions pour la cause. Certaines sont des ré-éditions de ce qui a déjà été fait les années précédentes et qui avaient bien marché. Le but sera de faire encore plus de bruit que les années précédentes. La période dans laquelle on vit est très difficile, on vit tous notre vie de façon égoiste et on ne prend jamais le temps de voir les gens dans le besoin à moins que l’on n’y soit confronté directement. Là, on a la possibilité de sortir un peu de cette spirale et on va pouvoir apporter un peu de chaleur et surtout recevoir une vraie leçon d’humanité. Ca remet toujours les choses en place ce genre d’événement.

 

 

 

Tu as été marqué par ta participation il y a 2 ans ?

Oui, très ! J’ai compris ce que c’était le vrai courage. De voir des transplantés qui courrent aussi bien que toi, voire mieux d’ailleurs, c’est assez déroutant. Mais c’est la preuve que le don ça marche et que la vie continue toujours pour quelqu’un. Je ne sais pas ce que c’est que de vivre avec le cœur ou les reins de quelqu’un d’autre mais ces personnes font vraiment honneur à ceux qui sont partis et qui leur ont laissé le plus beau cadeau que l’on puisse faire. Le don c’est la preuve que l’on peut aider quelqu’un, même quand on est plus là. Je crois que je l’ai déjà dit la dernière fois mais je le répète : faites comme moi, donnez vos organes ! (rires)

Tu vois donc les choses différemment cette année pour la course ?

Oui, je pense qu’on est là pour s’éclater et pas pour être les premiers. Même si 1 compétiteur, ça se refait pas (rires). Le seul vainqueur c’est le don. Alors cette année j’y vais avec un autre état d’esprit. Je pense que j’aurais plus de plaisir que la fois précédente. Mon rôle dans l’équipe sera différent aussi. En tant qu’ancien je connais déjà comment ça se passe. Je serais plus présent dans l’organisation des différentes actions avant-course et je serai là pour apporter les mouchoirs en papier aux nouveaux.

 

Alors on te souhaite beaucoup de plaisir. Voudrais-tu ajouter quelque chose ?

Hmmmm, oui ! Ne prenez pas mon foie !

 

Merci Big Fab

Merci !

 

 

Par ici pour lire ce que Fabrice avait dit en 2010