Dimitri Dubois

Dimitri Dubois

Total Customer Experience & Quality Consultant - Les Ulis

Accompagnateur en 2006, coureur en 2007, capitaine en 2008 et 2009, et re-accompagnateur de l'équipe hp en 2010!

A quelle(s) éditions de la CdC as-tu participe ?

2006, 2007, 2008, 2009

Qu’est-ce qui t’a amene a participer (voire a faire demarrer l’equipe hp) ?

L’envie de m’engager pour la cause du don d’organes, l’envie de vivre moi aussi l’intensité que je percevais dans les yeux des anciens quand ils me parlaient avec passion de l’évènement, des rencontres qu’ils avaient faites…

Qu’en as-tu retiré, qu’est ce que ca represente pour toi ?

J’y ai trouvé des valeurs qui m’ont fait chaud au cœur : l’humilité, le partage, l’équipe, l’entraide, le fair-play ! Que ce soit au sein de l’équipe HP, entre les équipes ou dans l’organisation !

Et chaque année je suis impatient de repartir, pour le vivre, et aussi pour voir le plaisir et la joie des nouveaux dans l’évènement !

Ton role dans l’equipe ?

Accompagnateur la première année (j’avais postulé trop tard pour être coureur), j’avais découvert une autre course : la gestion des véhicules, la gestion des équipements, les encouragements aux coureurs dans les moments plus difficile !

J’en suis revenu impatient de vivre l’édition suivante comme coureur !

Après la deuxième, l’envie de faire partager la cause et la course au sein d’HP m’a rattrapé… et je suis reparti les 2 années suivantes avec le flambeau de capitaine que m’avait confié Christophe MALLET, flambeau que je redonne cette année à Virgile.

 

 

Ton meilleur souvenir ?

Ils sont nombreux :o) La montée de Courchevel en 2008 en est un excellent : parti devant, on s’est laissé rattrapé par les équipes qui partait derrière avec des décalages de 2’ pour finir « Plus Loin Ensemble » comme le dit bien la devise de l’équipe HP !

Mais il y aurait aussi, l’étape de descente avec Fouad en 2007, l’étape de Montagne avec Sébastien en 2008, les étapes de plaine avec Noureddine en 2009… et pourtant à chaque fois je finis dans un état pitoyable :o)

Ton pire souvenir ?

Il n’est pas directement arrivé en course… mais il y très fortement lié…

En 2008, quelques jours avant le départ, j’apprend qu’un de nos collègues HP est en attente de greffe du cœur. Le jour du départ, il est là, alors qu’il sort juste de l’hôpital !

 

Quelques jours après notre retour, on apprend qu’Alain va être greffé ! Explosion de joie des membres de l’équipe…

Mais la vie nous rattrape bien vite, car malheureusement Alain décède quelques jours après…

Le don d’organe, c’est quoi pour toi ?

C’est la vie ! La vie nouvelle qu’on offre à des personnes de qui on attend une seule chose : qu’elles soient heureuses ! Tes contacts avec les transplantes pendant la course ? J’ai couru plusieurs « étapes des greffés » avec Affandé, Christian, Anne-Cécile…

J’ai surtout eu de longues discussions lors des repas avec les uns ou les autres, ou lors de la TWIN SANTE 2008 avec Christian, leurs histoires m’ont confirmé que le don était le bon choix, cela m’a aussi permis de mesurer qu’on progressait dans le bon sens, mais qu’il fallait continuer : trop de personnes restent sur le bord du chemin

Un mot sur l’equipe hp ? sur les autres equipes ?

Chaque année l’équipe est différente, puisqu’on y intègre des  nouveaux… et chaque année elle est riche de ses nouveaux !

Les actions de sensibilisation chez hp?

Pour moi, il n’y en a jamais assez… mais je suis content de voir qu’année après année les employés continuent à soutenir la cause, de voir les gens me parler du don d’organes dans les couloirs quand ils me croisent.

 

 

Une anecdote a raconter?

2 anecdotes, les intéressés comprendront : le guidage à la carte de Bilou en 2007 et l’arrivée au Kiné de Christelle en 2006

Pose-toi une question et reponds-y tout seul 

COMBIEN DE PERSONNES SONT CONVAINCUES PAR LE DON D’ORGANES GRACE A LA COURSE :

je n’en sais rien, les organisateurs non plus, mais si il ne devait y en avoir qu’une seule, alors cela valait le coup !

Le message essentiel de la course, avant de convaincre les publics rencontrés de donner, est d’en avoir parler et pris conscience (« LE DON D’ORGANE : DONNEUR OU PAS, JE SAIS POUR MES PROCHES, ILS SAVENT POUR MOI »)

 

Par ici pour lire ce que Dim avait dit l'an dernier